Douze Étapes pour un rétablissement durable

 

dpliant12tapes

Les origines des Douze Étapes

 Le Programme AA trouve sa source dans le « Groupe Oxford », un mouvement spirituel d’inspiration protestante, très populaire aux États-Unis au début du vingtième siècle. Ses membres pratiquaient une méthode d’amélioration de soi en six étapes : (1) faire son inventaire personnel, (2) admettre ses torts, (3) réparer quand c’est possible, (4) prier, (5)  pratiquer la méditation  et (6) transmettre le message aux autres.


Ce programme convenait parfaitement aux alcooliques pionniers du Mouvement, à condition de l’adapter aux comportements personnels spécifiques à leur maladie, en particulier :

  • Reconnaître son impuissance à contrôler longtemps sa consommation d’alcool, 
  • Reconnaître qu’il puisse exister une puissance supérieure au « Moi Je ». 
Les fondateurs des AA ont jugé ces deux conditions tellement importantes qu’elles sont devenues les deux premières Étapes du Programme. Et c’est ainsi que les six préceptes du Groupe Oxford seront adaptés pour devenir finalement les Douze Étapes du Programme AA. Les Douze Étapes inspirent actuellement la plupart des thérapies de libération des dépendances.


Les Douze Étapes en pratique
 
On ne demande pas aux nouveaux d'accepter ou de suivre intégralement ces Douze Étapes s'ils ne s'en sentent pas le désir ou la capacité. On leur recommandera généralement de garder l'esprit ouvert, d'assister aux réunions pour y entendre des alcooliques rétablis décrire leur expérience personnelle dans la conquête de la sobriété et de lire les publications des AA où l'on décrit et explique le Programme des AA. On insistera sur le fait que le buveur lui-même est le seul à pouvoir déterminer s'il est, oui ou non, alcoolique.

Ayant connu un réveil spirituel comme résultat de ces Étapes, nous avons alors essayé de transmettre ce message à d’autres alcooliques et de mettre en pratique ces principes dans tous les domaines de notre vie.   (Douzième Étape)

Le texte complet des Douze Étapes :
 
1. Nous avons admis que nous étions impuissants devant l’alcool – que nous avions perdu la maîtrise de notre vie.
2. Nous en sommes venus à croire qu’une Puissance supérieure à nous-mêmes pouvait nous rendre la raison.
3. Nous avons décidé de confier notre volonté et notre vie aux soins de Dieu tel que nous Le concevions.
4. Nous avons procédé sans crainte à un inventaire moral approfondi de nous-mêmes.
5. Nous avons avoué à Dieu, à nous-mêmes et à un autre être humain la nature exacte de nos torts.
6. Nous étions tout à fait prêts à ce que Dieu élimine tous ces défauts.
7. Nous Lui avons humblement demandé de faire disparaître nos défauts.
8. Nous avons dressé une liste de toutes les personnes que nous avons lésées et nous avons consenti à réparer nos torts envers chacune d’elles.
9. Nous avons réparé nos torts directement envers ces personnes dans la mesure du possible, sauf lorsqu’en ce faisant, nous risquions de leur nuire ou de nuire à d’autres.
10. Nous avons poursuivi notre inventaire personnel et promptement admis nos torts dès que nous nous en sommes aperçus.
11. Nous avons cherché par la prière et la méditation à améliorer notre contact conscient avec Dieu, tel que nous Le concevions, Lui demandant seulement de connaître Sa volonté à notre égard et de nous donner la force de l’exécuter.
12. Ayant connu un réveil spirituel comme résultat de ces étapes, nous avons alors essayé de transmettre ce message à d’autres alcooliques et de mettre en pratique ces principes dans tous les domaines de notre vie.
More in this category: « Qui sommes-nous ? Notre Mouvement »